MG BUILDING CONSULTING
« On ne vous accompagnera jamais aussi bien sur votre bâtiment ! »

Accueil > News > Quid du bilan énergétique d’un immeuble en copropriété (DPE et audit (...)

Quid du bilan énergétique d’un immeuble en copropriété (DPE et audit énergétique)

mardi 12 janvier 2016, par Michel Grenier

Principe dicté par la loi

Tous les immeubles équipés d’une installation collective de chauffage ou de refroidissement (climatisation) doivent faire l’objet d’un bilan énergétique d’içi le 1er janvier 2017.
Les immeubles en copropriété de plus de 50 lots et dont le permis de construire a été déposé avant le 1er janvier 2001, doivent réalisés un audit énergétique.
Toutes les autres copropriétés dotées d’une installation collective de chauffage ou de refroidissement doivent réaliser un diagnostic de performance énergétique (DPE) collectif. Ce diagnostic porte sur l’ensemble du bâtiment (parties communes et privatives).
Ce DPE a une valeur de 10 ans.

A qui confier cette étude de bilan énergétique ?

Les copropriétés de plus de 50 lots doivent se préoccuper de la réalisation d’un audit énergétique, obligatoire avant 2017. Au vu d’une offre encore balbutiante, le conseil syndical a tout intérêt à se faire aider afin que cette étude du bâti débouche sur des préconisations utiles et de potentielles économies d’énergie.
Aujourd’hui vous êtes assailli par les offres nombreuses et variées des bureaux d’études qui se sont spécialisés dans ce domaine de prestations intellectuelles, sans pour autant vous apporter une réelle garantie de résultats probants au final.

Vous faire assister par un AMO est la meilleure des solutions !

Bien que le gouvernement fait tout pour inciter les copropriétaires à réaliser des travaux de rénovation énergétique, un projet de loi vient d’être présenté en ce sens, les copropriétaires font déjà l’objet d’une obligation bien réelle. En effet, les copropriétés de plus de 50 lots, incluant parking et caves, équipées d’un système collectif de chauffage ou de refroidissement, ont jusqu’au 1er janvier 2017 pour faire réaliser un audit énergétique.

Le choix d’un bureau d’étude compétent est très difficile à sélectionner car ils sont nombreux sur ce marché, et les résultats peuvent être très variables d’une structure à une autre.

Un accompagnement est capital pour choisir le bon bureau d’études et selon le programme qui aura été dicté par le Conseil Syndical de la copropriété.

Le but de cet accompagnement est de hausser le niveau des prestations demandées et de ne pas s’arrêter à de simples calculs théoriques sans prendre en compte le cadre bâti, ses désordres, et son maintien dans le temps !

Il faut évincer rapidement les bureaux d’études les moins compétents dans son projet de bilan énergétique !

Choisir le bureau d’étude adéquat, avec son AMO

Choisir son bureau d’études est très difficile, tant la sélection dans la masse de prestataires présents sur ce secteur est énorme. Le prestataire qui sera choisi doit obligatoirement utiliser l’une des deux méthodologies indiquées dans l’arrêté du 28 février 2013 et prenant en compte la consommation réelle des logements : la simulation thermique statique (STS) et la simulation thermique dynamique (STD), cette dernière étant plus fine mais de 30 % à 40 % plus chère.

Sachez que la méthode statique permet d’atteindre un niveau de précision suffisant dans la plupart des situations.

Vous faire assister par un Assistant à Maîtrise d’Ouvrage indépendant est primordial afin d’éviter un mauvais choix de prestataire, et par la suite observer irrémédiablement des aberrations techniques sur votre bâtiment.

Vous avez besoin d’une Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (AMO) :

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL